Quelles sont les méthodes permettant de ne plus porter de lunettes SANS SE FAIRE OPÉRER ?

De nombreuses personnes sont gênées dans la vie quotidienne par le port de lunettes que ce soit au travail, le sport ou pour des raisons esthétiques

Les solutions les plus simple sont les lentilles. Il faut savoir qu’il existe différents types de lentilles. Les lentilles souples et les lentilles rigides.

  • Les Lentilles souples (LSH) :

    Elles sont le plus couramment utilisés car l’adaptation est facile à réaliser, le confort est excellent et le résultat visuel extrêmement rapide. Il ne faut pas oublier les risques non négligeables liés à un port abusif de lentilles souples : le risque de sécheresse oculaire, de blépharite et d’infection de la cornée. Elles existent en port journalier, bi-mensuel, mensuel ou trimestriel.

  • Les lentilles rigides (LRPG) :

    L’adaptation de ce type de lentilles est plus compliquée car le confort n’est pas aux rendez-vous dès le premier essai. Il faut donc que le patient soit motivé voire très motivé. Cela nécessitera plusieurs rendez-vous jusqu’à trouver des lentilles sur mesure. Elles permettent de corriger des troubles visuels liés à des pathologies comme les kératocones. Le résultat visuel est supérieur aux lentilles souples. Elles sont valable pendant 1 an. Le risque d’infection est largement inférieur aux lentilles souples.


L’ORTHOKERATOLOGIE

Depuis le début des années 2000, une nouveau type de lentilles a été proposé. Ces lentilles sont des lentilles à port nocturne permettant ainsi la correction de la myopie ou autres troubles réfractifs durant la journée. Le patient ne porte alors ni lunettes ni lentilles dans la journée.

Son intérêt est surtout chez les enfants car il s’agit de la SEULE MÉTHODE AYANT PROUVÉE SCIENTIFIQUEMENT UN RALENTISSEMENT DE LA MYOPIE SUR LES MYOPIES ÉVOLUTIVES DU SUJET JEUNE (EBM).

Chaque patient présentant une myopie dégénérative ou évolutive doit être informé de cette technique.

L’orthokératologie est efficace sur la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme.

Lucie Monet réalise les adaptations en orthokératologie au cabinet Med-Ophta dans le 11e à Paris.